6 Razons pour et 10 Façons d’aprendre l’espanhol

English, Español, Français, 日本語

Les langues sont les beaux produits des êtres humains et, en raison de la mondialisation, le besoin de comprendre d’autres langues augmente de plus en plus.

cette entrée de blog s’agit d’une série d’apprentissage des langues, qui aborde plusieurs langues que j’ai apprises (Anglais, espagnol, français, portugais, etc.), et je partagerai très peu de caracteristique e de l’origine, les raisons pour lesquelles j’ai appris et comment j’ai appris / j’apprends.

Cette fois-ci, je parlerai d’espagnol. ¡Vamos! (Allons-y!)

Origine de l’espagnol

Lorsque vous apprenez une nouvelle langue, il est important de connaître son origine, et si vous apprenez plusieurs langues et que leurs origines sont similaires, cela facilite vraiment l’apprentissage. En bas, vous pouvez voir que l’espagnol (en haut à gauche) fait partie des langues romanes (latines) qui dérivent du proto-indio européen, qui n’est qu’une partie d’une branche d’un grand arbre (en bas à droite). Oui, nous, les humains, avons tellement de langues (un nombre estimé à 7000 à partir de maintenant)

Indoeuropean
(Source: Historical Linguistics and Global Language Families)

Pourquoi j’ai appris l’espagnol

  • Nouvelle culture: j’ai connu par hasard la culture hispanique, ce que j’ai vraiment aimé. Le désir d’apprendre cela est donc venu tout naturellement au lieu d’une étude imposée à l’école.
  • Curiosité: Vous pouvez rencontrer n’importe quelle nouvelle culture, et ce qui distingue l’apprentissage continu d’une simple rencontre est une curiosité insatiable. J’ai aimé le son de la langue (et je crois que les Japonais ont tendance à être attirés par le son “P” au début et à la fin) et j’ai rencontré des gens avec qui je voulais rester en contact.
  • Voyage: Les voyages en Amérique latine ont élargi mon monde. Je suis d’abord allé au Pérou, en Bolivie, en Argentine, au Paragua et même au Brésil où les gens parlent portugais mais comprennent en quelque sorte l’espagnol, et j’ai adoré communiquer avec mon espagnol cassé. Cela m’a motivé à m’améliorer davantage et j’ai apprécié le deuxième et le troisième voyage (Cuba, Mexique, Guatemala, Équateur, Colombie, Venezuela, etc.).
  • Travail: J’ai continué à travailler dans une cuisine à New York, et j’aimais beaucoup communiquer avec mes collègues (la plupart étaient latinos, du Mexique, du Guatemala) pour apprendre l’espagnol et leur culture. Après New York, j’ai déménagé au Chili où j’ai dû apprendre plus d’espagnol officiel au lieu du informelle. 
  • Hobby: J’ai continué comme passe-temps (Blog) et comme outil pour raconter mes histoires.

6 raisons d’apprendre l’espanhol

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous à partir de 2019 (source), le nombre total de locuteurs et de locuteurs natifs (4e colonne) ont un classement différent.

  1. Plus d’opportunités: comme vous pouvez le voir, si vous pouvez utiliser l’espagnol, vous avez la possibilité de parler avec plus de 500 millions de personnes (2e pour le nombre de locuteurs natifs!). Ce qui signifie que vous aurez plus d’opportunités de connaître des gens, d’avoir du travail , danser la salsa, lire des ressources, etc.
  2. Soyez différent mais toujours utile: bien qu’il soit utile de pouvoir parler à de nombreuses personnes hispanophones, la langue espagnole ne retient pas autant d’attention qu’elle devrait l’être (par rapport à l’anglais), donc si vous aimez être un peu différent, choisissez l’espagnol peut être une option.
  3. Faciliter les voyages: Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus, en Amérique centrale et du Sud, la majorité parle espagnol (et vous pouvez toujours l’utiliser au Brésil car ils parlent portugais, ce qui est très similaire à l’espagnol). Autrement dit, si vous aimez voyager sur le continent de l’Amérique latine, l’espagnol le fera à peu près et vous pourrez communiquer avec de nombreux voyageurs et comprendre les sites que vous visitez que vous ne sauriez jamais sans l’espagnol (bien qu’il soit très important d’essayer d’en apprendre un peu langue indigène!). Cette large couverture géographique est pratique, mais cela signifie également que les Espagnols ont conquis de vastes territoires.
  4. Cerveau et santé: la recherche montre que plus vous parlez de langues, moins vous êtes susceptible d’avoir une maladie cérébrale (par exemple Alzheimer) lorsque vous faites de l’exercice et que vous stimulez votre cerveau. En plus du cerveau, apprendre de nouvelles choses signifie maintenir un état d’esprit d’apprentissage (essayer de nouvelles choses) qui vous gardera en meilleure santé et plus jeune (l’âge mental est lié à l’âge physique).
  5. Apprendre à apprendre: une fois que vous maîtrisez l’espagnol, vous apprenez à apprendre. Par exemple, vous connaîtrez votre style d’apprentissage (visuel, audio, logique, analytique, etc.) et appliquerez cette expérience pour un apprentissage plus approfondi / différent (par exemple, en apprenant une autre langue ou un autre domaine). De plus, l’espagnol est d’origine latine, tout comme l’italien, le français et le portugais, donc la connaissance d’une langue vous aide à apprendre les autres.
  6. Joie d’apprendre: apprendre de nouvelles choses est amusant, surtout c’est quelque chose que vous avez choisi de faire. Lorsque vous rencontrez de nouvelles phrases, vocabulaires ou moments, vous comprenez enfin quelque chose que vous n’aviez aucune idée auparavant, vous obtenez un moment ah-ha. Vous voudrez peut-être acquérir des compétences linguistiques pour travailler et gagner de l’argent, mais je pense personnellement que la joie est l’une des choses les plus importantes. Et par rapport à d’autres matières dont l’apprentissage est difficile à mesurer, la langue est relativement plus facile à voir les progrès.

En résumé, cela élargira votre monde et fera de vous une meilleure personne.

10 façons d’apprendre ー Comment j’ai appris / j’apprends l’espanhol (ce que j’ai appris)

  1. Commencez par parler en connaissant les gens (joie de communiquer): J’ai rencontré la langue espagnole à New York pour la première fois, car il y a beaucoup de Latinos (surtout  du Mexique). Je n’avais pas besoin d’étudier, mais j’étais intéressé à connaître quelques phrases à saluer. Vous avez besoin de quelqu’un à qui parler, poser des questions et vous corriger directement / indirectement. Dans mon cas, j’ai commencé à travailler dans une cuisine à New York, où la majorité est composée de travailleurs latino-américains (beaucoup d’entre eux n’ont pas de statut légal). J’ai appris pas mal de mots et de phrases en utilisant ma phrase préférée “Cómo se dice XXX en español (comment dit-on X en espagnol)”.
  2. Suivez les cours de manière proactive (certaines règles que vous n’apprenez jamais de la conversation): Pour compléter mon espagnol de survie, j’ai décidé de suivre un cours court pendant quelques mois, où j’ai appris la conjugaison de base (la partie la plus difficile à gérer avec l’espagnol). Je n’en avais pas besoin, mais je voulais juste en savoir plus. Ensuite, je suis devenu un étudiant d’honneur et j’ai présenté mon histoire en espagnol en public.
  3. Voyage (maîtrise de la survie): J’ai voyagé en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Lors de mon premier voyage, j’ai rencontré un groupe de voyageurs colombiens avec qui je suis allé ensemble à Machupicchu et j’ai dormi dans une petite tente (6 personnes dans une tente pour 3 personnes!). Ensuite, j’ai commencé à rencontrer plus de personnes avec lesquelles je suis resté en contact. La langue a élargi ma connexion sociale.
  4. Musique (vocabulaires): j’ai écouté de la musique basée sur les recommandations de mes amis (Mana, RBD, etc.). Ils étaient faciles à écouter. J’ai imprimé les paroles et cherché le sens dans le dictionnaire, et j’ai continué à chanter. Mais je me suis rendu  compte que que les mots principalement utilisés dans la musique étaient romantiques, donc ils n’étaient pas utiles dans la conversation quotidienne (sauf lorsque j’essaye de demander un rendez-vous …)
  5. Journal en espagnol (écriture personnelle): tout comme l’anglais, j’ai tenu un journal en espagnol. Personne n’a corrigé, mais je pourrais faire beaucoup de sorties de manière pertinente.
  6. Parlez-vous (maîtrise personnelle): Chaque fois que je le pouvais, je me parlais en espagnol (que je sois à la maison ou à l’extérieur) pour développer ma langue. J’ai essayé de faire attention quand je le faisais à l’extérieur pour que les gens ne pensent pas que je suis fou (probablement ils l’ont fait quand même …)
  7. Test (maîtrise et connaissances spontanées): J’ai décidé de passer un test pour prouver et améliorer mon espagnol et j’ai choisi DELE. J’ai étudié le test dans la bibliothèque, et j’ai échoué une fois pour le niveau B2 (4ème sur 6), mais j’ai réussi mon 2ème essai. Au Chili, j’ai réussi à obtenir C1 et C2 (les niveaux les plus difficiles de 6 catégories).. Il est important de connaître les caractéristiques du test en pratiquant les exemples précédents, en connaissant votre point faible et en travaillant.
  8. Travail (usage réel): J’ai commencé à utiliser l’espagnol au travail (cuisine et bureau). J’ai appris en faisant et en imitant les autres. Les compétences d’acteur ont également aidé à diriger la présentation. Je fais toujours des erreurs et continue à apprendre.
  9. Enseigner en ligne (expression orale et vocabulaire): J’ai également commencé à enseigner l’anglais en ligne, notamment via italki (pour plus de détails, veuillez consulter 10 raisons d’utiliser italki pour apprendre les langues). En fait, cela m’a aidé à en apprendre davantage, car l’enseignement est la meilleure façon d’apprendre.
  10. Blog (écriture): Si vous n’utilisez pas, vous perdez. Pour éviter cela, j’ai continué à écrire en espagnol. Pour la même raison, je traduis en anglais, français et japonais (oui, je pourrais oublier le japonais si je n’utilise pas)

C’est à peu près tout pour mon cas. Ce qui a fonctionné pour moi peut ne pas fonctionner pour tout le monde, mais je pense que c’est bien d’avoir une variante.  C’est assez différent de la façon dont j’ai appris l’anglais (j’ai commencé par la lecture et l’étude). Il est à noter que lorsque vous parlez une langue différente, votre personnalité peut être différente. J’ai pu le réaliser en comparant le mode japonais et anglais du mode espagnol.

Une chose que je voudrais souligner de nouveau est que l’espagnol, comme toute autre langue, est un outil et une signification pour la fin, pas le gool final. Par exemple, vous pouvez avoir un excellent tournevis (outil) pour construire une maison (objectif), mais vous devez savoir comment l’utiliser (l’utiliser). En d’autres termes, même si l’outil lui-même n’est pas assez performant, tant que vous savez comment gérer, vous atteignez l’objectif (par exemple avoir une conversation avec un vocabulaire limité)

L’apprentissage de cette histoire 

J’ai commencé l’espagnol, une langue largement parlée surtout en Amérique latine, avec une vraie conversation, ce qui m’a motivé à pratiquer et à étudier naturellement au lieu de l’imposer, donc j’ai apprécié, et cela me rend également heureux quand je l’utilise.

Merci d’avoir lu cet article. Si vous l’aimez, n’oubliez pas de souscrire. Si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à écrire. Bon apprentissage!

—————————-

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.