L’expérience sur la diversité est la clé vers l’inclusion

L’autre jour, j’ai assisté à un atelier d’inclusion où on a discuté comment inclure les gens  handicapés dans le société, et j’ai appris une chose très important qui a changé ma mentalité ver l’inclusion.

L’éducation inclusive

Je m’en suis intéressé car je suis en train de developper un projet d’éducation inclusiveーl’éducation qui essaye de promouvoir le droit de toutes les enfants à l’éducation, indépendamment du genre, la langue materne, l’ethnique, l’handicap, la pauvreté, etc, et préparer autant que possible à travers la formation d’adultes y compris les enseignants et les parents.

Le tendance général d’éducation inclusive

En fait, j’était un peu sceptique à cet atelier qui a eu l’idée principal comme l’inclusion de gens handicapés, le tendance général dans ce domaine, car l’idée principale d’inclusion réel, c’est d’inclure tout le monde .

Apprentissage s’arrive de manière inattendue

Comme je l’ai dit au début, j’ai appris quelque chose vraiment important. Ce qui est encore intéressant, c’est que cet apprentissage est arrivé pendant l’heure du déjeuner, pas dans l’atelier.

Avant ça, il y avait un travail en équipe d’atelier où j’ai discuté le thème d’inclusion avec un représentative de personnes ayant une déficience auditive avec l’aide de 2 personnes: l’une qui utilise langue des signes et l’autre qui a traduire en anglais pour moi. Il a vu discuter encore plus avec moi pendant l’heure de déjeuner, et je l’ai accepté avec plaisir. Cependant, le table du déjeuner était trop petit pour 4 personnes (moi, lui, 2 interprètes), donc nous devions chercher quelqu’un qui sait la langue des signes ainsi que l’anglais. Heureusement, il y avait seulement une personne qui était capable de parler les deux, qui a accepté de changer le table pour nous (elle était dans l’autre table mangent déjà…)

On a parler beaucoup de chose à propos des difficultés des gens sourdes. Pendant ce temps là, j’ai appris les 3 chose suivants.

  1. Sans interprète, il est impossible de se communiquer avec les gens sourdes et vise versa, et en général il y a peu d’interprète dans la vie quotidienne.
  2. Interprète n’a pas pu manger parce qu’elle a du utiliser ses mais et son bouche tout le temps
  3. Les gens sans handicapés prennent pour acquis le fait que il y a des ressource seulement pour eux, cela est applicable ne seulement à handicap mais aussi à autre type de nécessité différent 

Je suis content d’avoir eu cette opportunité d’apprentissage, grâce à l’interprète qui n’a fini par manger un soupe froid à cause de son dur travail pour nous. En général, l’apprentissage comme ça s’arrive dans un momment inattendu.

Expérience est la clé ver l’inclusion

Je me suis intéressé d’éducation inclusive quand je travaillais dans ce demain en Amérique latin où il y a beaucoup de ethniques différents (c’est également pour ça que je crois à diversité d’inclusion, pas seulement pour les gens handicapés.)

À partir de ce moment-là du déjeuner avec ce monsieur sourde, j’ai décidé d’essayer d’inclure le sous-titre ainsi qu’audio à la fois en même langue dans chaque video que je créerai. Si quelqu’un demande pourquoi il y a les deux, on peut expliquer l’idée d’inclusion, cela qui pourrait servir d’activité de sensibilisation en public.

En fait, ce media (blog) n’est pas amical pour les gens aveugles, donc j’essayerai d’inclure les sons autant que possible aussi (je ne sais pas encore comment…)

Apprentissage de cette fois-ci

Un nouveau expérience peut enseigner quelque chose intéressant ainsi que le chose que nous prenons pour acquis en général, donc avoir autant expérience diverse est la clé ver l’inclusion.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *