Kenya 3 ー 5 choses que j’ai apprises en sortant 6 fois dans la rue pendant la pandémie de COVID-19

English, Español, Français, 日本語

Cela fait presque 2 mois que j’ai commencé à travailler à la maison de Nairobi, au Kenya, où il y a un couvre-feu entre 19 heures et 5 heures. Oui, pendant ce temps, j’ai dû sortir.

Honnêtement, je n’en voulais pas, mais je le devais non seulement une fois, mais six jours de suite.

Étant donné que peu de gens (y compris les résidences à Nariobi, sans parler des personnes en dehors de l’Afrique) peuvent voir ce qui se passe dans la rue de Narirobi, permettez-moi de partager mon expérience et mon apprentissage dans ce post.

Pourquoi suis-je sorti pendant la demi-écluse?

Vous pensez peut-être que je suis stupide de sortir 6 fois pendant cette période de pandémie. Mais il était nécessaire de retirer USD pour le loyer de la maison, et le seul endroit où je pouvais retirer était mon travail (je suis sûr qu’il pourrait y avoir une autre option). Et il y a une limite au montant que vous pouvez retirer par jour, j’ai donc dû aller plusieurs fois pour vivre dans la maison actuelle (c’était en quelque sorte une mesure nécessaire).

Le gouvernement kenyan exige maintenant que tout le monde porte un masque à l’extérieur (même dans une voiture), et si vous ne le suivez pas, vous serez condamné à une amende et / ou à la prison (je n’ai aucune idée de la situation actuelle en prison).

Je savais qu’il valait mieux y aller plus tôt que tard avant que le risque d’infection n’augmente. J’ai donc essayé de partir. Il faisait très attention à garder ses distances. J’ai également vu une vidéo sur la façon dont le virus peut se propager, même lorsque quelqu’un ne tousse pas mais qu’il parle à haute voix (appel téléphonique).

Les choses que j’ai gardé à l’esprit dans la rue pendant COVID-19

  • Mettre un masque (je ne veux pas aller en prison)
  • Garder la distance d’au moins 3 m (je sais officiellement qu’elle est de 1,5 à 1,8 m, mais uniquement par mesure de précaution)
  • Arrêter de respirer lorsque quelqu’un parle (je suppose qu’il n’a pas de preuves scientifiques)
  • Ne pas toucher aucun objet.
  • Penser au vent pour éviter tout virus.
  • Choisir la route avec peu de gens (l’objet de ce post)

Comment s’est déroulée ma mission

Quand j’évitais les gens, je ne voulais pas paraître trop évident. En tant qu’ancien acteur, j’ai dû agir de la manière la plus naturelle possible (!). En plus du masque, j’ai utilisé des lunettes et un bonnet pour limiter l’exposition de l’aspect asiatique, qui ressemblait à l’image ci-dessous.

Je sais, c’est assez étrange. Mais c’est une mission sérieuse.

Commençons !!!

N’oubliez pas de garder une distance physique !!

Parfois, vous ne pouvez pas empêcher quelqu’un de venir vers vous.

Le principe est de garder ses distances naturellement!

Risque atténué! Bien!

Hahaha, je l’ai fait!

Oh, voici un autre groupe. Oh, il y en a deux à éviter, surtout celui qui parle à haute voix (conversation téléphonique).

Bravo en double tour!

Ce ne sont que quelques exemples (je ne me souviens pas combien de fois j’ai changé de camp).

Enfin, mission terminée!
J’ai répété cela pendant 6 jours consécutives, et cela fait plus de 3 semaines depuis la dernière fois. Le fait que je sois en sécurité et en bonne santé signifie que j’ai fait du bon travail et appris beaucoup de choses!

 5 choses que j’ai apprises en sortant pendant la pandémie

Au Japon, les gens prennent toujours des trains bondés pour aller travailler. Néanmoins, le Japon reste un cas chanceux par rapport à d’autres pays sans service de base. La peur, perte de travail, malades discriminés / stigmatisés, etc. Cette pandémie est au-delà de l’infection dans le monde.

De ces mini-missions, j’ai appris les 5 choses importantes suivantes:

  1. Mindfulness 
    Généralement, quand je marche dans la rue, j’écoute des podcasts pour apprendre des choses et je regarde probablement vers le bas. Mais cette fois, je suis resté prudent sur les environs pour voir qui vient d’où. Cela m’a fait réaliser des choses très simples mais importantes: le ciel est bleu, l’arbre est vert et les oiseaux volent indépendamment de COVDI-19. J’ai aussi une maison pour rester, de la nourriture à manger et de l’eau à boire. Chaque jour est précieux et j’ai beaucoup de choses dont j’ai besoin.
  2. Écouter / observer au lieu de parler
    Comme je devais réagir aux gens de la rue, j’ai commencé à penser à l’importance d’écouter et d’observer. Cela m’a fait penser que nous avons tendance à nous concentrer sur ce que nous dirons, plutôt que d’écouter les autres et d’observer leur communication non verbale pour répondre. Il y a une raison pour laquelle nous avons 2 paires d’oreilles et d’yeux alors que nous n’avons qu’une seule bouche. Je me suis assuré de l’importance d’écouter et d’observer
  3. Approche basée sur le public
    Dans le même esprit, nous avons tendance à ignorer le public. Après être rentré chez moi, je suis retourné au télétravail et à de nombreuses réunions vidéo, et certaines personnes (pas toutes) ne semblent pas se soucier du public. Je dois faire attention à ne pas être le même.
  4. Être gentil et honnête
    Je voulais être prudent de ne pas être évident à éviter les gens. Quand j’ai réalisé que certaines personnes faisaient de même pour être polies à moi, je me sentais bien. J’essaierais donc de rester poli dans beaucoup de choses différentes, tout en restant honnête sur ce que je veux faire (atténuer les risques).
  5. Taking care of yourself
    Tout ce qui précède pourrait être réalisé principalement parce que j’ai pris des mesures pour sortir, ce qui a été rendu possible parce que je suis toujours en bonne santé. Mon travail consiste à aider les autres (au moins je l’essaye), ce qui est également possible lorsque je vais bien. Prenez soin de vous d’abord avant d’aider les autres, c’est le principe. Cela peut sembler égoïste, mais c’est vrai si vous voulez aider quelqu’un à long terme.

L’apprentissage de cette histoire 

Au cours de cette pandémie de COVID-19, j’ai dû sortir dehors pendant 6 jours consécutifs, et en faisant attention à la distance physique, j’ai appris l’importance de: mindfulness ; écouter / observer les autres; l’approche basée sur le public; soyez gentil / honnête et; prenez soin de vous

Merci d’avoir lu cet article. Si vous l’aimez, n’oubliez pas de souscrire. Si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à écrire. Bon apprentissage!

—————————-

2 thoughts on “Kenya 3 ー 5 choses que j’ai apprises en sortant 6 fois dans la rue pendant la pandémie de COVID-19

  1. Fitsum

    I am one your fans and grateful for the mindful thoughts that really touches every-day life. Keep up the good job!!!

    Reply
    1. MD Post author

      Hi Fitsum, thank you for your sweet message, and let us keep every-day life special!

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.