Un guide rapide pour réussir le DALF C1

Tendis que je souffrais par temps extrêmement froid en Mongolie (déjà moins 10℃ depuis Octobre et en Janvier il fait moins 30℃ et plus), il y a eu une nouvelle très chaude pour moi: j’ai réussi un autre test de français!

Comme je l’ai mentionné dans l’entrée précédente “Un guide pour réussir le DELF B1 et B2 en même temps“, le Juin dernier, j’ai résussi 2 examens du DELF (niveau B1 et B2, troisième et quatrième niveau sur six). 5 mois plus tard, une nouvelle défi s’est présentée pour faire face: le  niveau C1 du DALF, cinquième niveau. D’abord, j’allais passer à côté  de ça, étent donné que le niveau B2 en juin était assez difficile et que, en plus de routine quotidienne de lecture et d’écoute, je n’avais pas eu beaucoup de temps pour pratiquer français depuis lors .

Cependant, comme je me l’ai rappelé dans le post précédent, “Comment Rester Motivé“, j’ai pensé que l’inscription à un niveau plus difficile me pousserait à travailler plus dur, même si j’avais peu de tempos pour la préparation. Donc cette fois-ci, mon but était de travailler plus dur au lieu de réussir l’examen. Et voila!, non seulement j’ai essayé d’étudier et apprendre plus, mais aussi j’ai pu le faire. Dans cette entrée, je voudrais écrire brièvement sur ce sujet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *