Quoi faire à Tuninie – le pays de révolution – dans peu de temps

English, Español, Français, 日本語

En avril et mai, mes parents et amis au japon m’ont parlé de beau printemps ー des fleurs de cerisier, beau temp et la nourriture riche et l’environnement du début (au japon, l’année scolaire et fiscale commence en avril). Au même moment, en Afrique, très loin de là , j’était en Tunisie, le pays connu pour un autre type de printemps ー le printemps arabe.

En 2011, il a changé aux plusieurs pays d’arabe et montré au monde le pouvoir du peuple. Pour ce qui n’est pas familier avec le Printemps arabe, il s’agit d’une série de manifestations contre les gouvernements qui ont commencé en Tunisie et se sont diffusé aux autres pays arabes et moyens orientales depuis la fin de 2010 (Libye, Égypte, Yémen, Syrie, Bahreïn, etc.).

Par chance, j’ai vu cette nouvelle de la révolution et le nom de ce pays pour la première fois à travers New York Times quand j’étudiais l’anglais pour l’entrée de mon Masters à New York. 9 ans plus tard, j’ai eu l’occasion de visiter, même s’il s’agissait d’une nuit et deux jours. Malgré le temps très court, je pouvais voir certaines choses du pays, sur lesquelles je voudrais parler dans cette entrée, puisque Tunisie semble un pays qui attire beaucoup de visiteurs (y compris des personnes visitent avant de voyager dans un autre pays), mais il y a peu d’informations disponibles.

A propos la Tunisie

La Tunisie était la colonie de la France, et la majorité de la population est musulmane (arabe 98%, européen 1%, Juif et autre 1%), donc les langues principales sont l’arabe et le français (pour le travail et l’éducation) et une grande partie de son territoire est couvert par le désert.

Même si ces caractéristiques sont très similaires à celle de la Mauritanie, il me semble que Tunis (capitale de la Tunisie) a un environnement plus ouvert que celui de Nouakchott (capitale de Mauritanie où je vis), en partie à cause du fait que le premier vend de l’alcool en public et qu’il a plus d’endroits touristiques. Les Tunisiens que j’ai connu étaient plus ouvert pour parler de la révolution et du problème social.

La révolution tunisienne était une campagne intensive de résistance civile contre le chômage élevé, l’inflation alimentaire, la corruption, le manque de liberté d’expression, la pauvre condition de la vie, etc. Cela a été inspiré par e mort de Mohamed Bouazizi, un vendeur de rue (26 ans) qui s’est brûlé comme une forme radicale de la manifestation, suivi par le mouvement intensif qui a finalement jeté le président après 23 ans á son poste,

Pourquoi la Tunisie

Depuis que j’ai lu NY Times, j’étais intéressé de connaître ce pays où une révolution a commencé avec la force des jeunes et des réseaux sociaux. La sécurité semblait satisfaisante (bien qu’il y ait eu 2 attaques terroristes en 2015). Sa culture et historie sont riches et il y a beaucoup d’endroits intéressants (je ne présenterai que quelques choses ci-dessous). Il fait très beau, et enfin il attire de nombreux touristes. De plus, depuis que j’ai décidé de voyager de la Mauritanie vers l’Égypte et le Kenya, la Tunisie était un point d’entrée (plaque tournante) pour passer de l’Afrique de l’Ouest au Nord, puis à l’Est.

Quoi faire en Tunisie

Il me semble qu’il y a plein de choses à faire (dont je ne vais présenter que plusieurs autour de l’aéroport) Une bonne nouvelle est que l’aéroport est proche de centre ville et des sites touristiques, comme indiqué sur la carte ci-dessous.

⓪Aéroport (taxi -20 min)→① Sidi bou said (taxi – 30 min)→②Medina de Tunes 

En outre, pendant le transporte, j’ai eu un bon chauffeur de taxi qui a accepté d’allumer le  compteur de taxi (car nombreux chauffeurs de taxi ne préfèrent pas le faire pour pour gagner le plus d’argent possible de touristes) et on a discuté sur la révolution. Selon lui, la révolution n’a profité qu’à certaines personnes spécifiques, et les gens ordinaires comme lui souffrent encore plus qu’avant de la révolution. Quand il a dit “printemps pour qui?” C’était très choquant. Même si je ne peux pas parler pour tous, au moins je pouvais comprendre qu’il existe une autre histoire derrière de la révolution héroïque que j’ai lue il y a longtemps.

Photos soulignés

① Sidi bou said

Porte

Paysage blanc et bleu : cela ressemblait à Chefchaouen en Maroc, mais je préfères le détail des fenêtres à Tunis.

Mur artistique : c’était assez ouverte pou l’art de la rue comme le graffiti dans la photo (ce qui m’a rappelé sur break danse et je ne pouvais pas éviter de faire un truck)

Portes, fenêtres et assiettes jolies 

② Medina de Tunes

Deux (?) tours (quel vissage êtrange!)

En marchant autour de Medina plus de 2 heures, j’ai remarqué que la sécurité semblait assez bonne et l’atmosphère était très agréable (et le jus d’orange frais était moins cher et délicieux). Le soir, on a bu alcool avec l’un de nos amis qui habitait en Mauritanie.

En bref, malgré le peu de temps, on a profité et vu la différence entre les deux pays islamiques (la Tunisie et la Mauritanie). Je voudrais y revenir pour explorer encore plus (quand je le ferai, je mettrai à jours cette entrée).

L’apprentissage de cette histoire 

Pendant le court séjour à Tunis, j’ai vu une partie des cultures riches et des gens ouvertes, une autre histoire derrière la révolution, ainsi que la diversité de la culture islamique et de Afrique. 

Merci d’avoir lu cet article. Si vous l’aimez, n’oubliez pas de souscrire. Si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à écrire. Bon apprentissage!

—————————-

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.